Sport17.fr > Actualités handball > Valence-Saintes (D2) – Le bloc a parlé
 
 

Valence-Saintes (D2) – Le bloc a parlé

0 commentaire
 

Lundi 01 Fevrier 2010

Valence-Saintes (D2) – Le bloc a parlé
 
Valence-Saintes (D2) – Le bloc a parlé

Saintes a signé une belle victoire à Valence (32-29) ce weekend et continue son chemin dans ce championnat de D2.

Difficile et long déplacement à Valence pour le bloc du Lieutenant Maurice qui avait décidé d'aller chercher trois points dans le Sud en avion dans le but d'épargner le commando en vu d'un mois de février chargé et qui sera décisif. Mission accomplie à Valence avec une victoire, 32-29, longue à se dessiner (18-17 à la pause) ce qui valut une petite mise au point du coach dans les vestiaires après une mi-temps qu'il n'a pas hésité à qualifier de catastrophique.

Un Jérémy Sargenton qui se faisait arroser à 6 mètres dans ses cages par absence de défense. Idem pour Nicolas Pavillard de retour de blessure sur le terrain de Valence où il a passé une grosse partie de sa carrière avant d'atterrir dans la Saintonge au plus grand plaisir des Saintais. Laxisme, arbitres indécis, bref de quoi faire perdre son calme au lieutenant. Mais le coach, déterminé comme d'habitude, su trouver les mots justes, ce qui permit à son bloc de retrouver les valeurs qui sont les siennes: Agressivité défensive permettant contre attaques et de s'imposer de 3 buts, avant de recevoir Aurillac en 16èmes de finales de Coupe de France samedi prochain dans un Grand Coudret qui a coché la date depuis longtemps, ce qui permettra de se rappeler quelques bons souvenirs de 2007 où Jackson Ridchardson avait fait vibrer les bleus avec Chambéry.

Aurillac qui peut se préparer à trembler au vu de la prestation des bleus lors des 30 dernières minutes face à Valence. Un Matthieu Lamy impérial, homme du match avec 9 buts, un François Woum Woum efficace aux 7 mètres, un capitaine Emerit courageux selon les mots de Lieutenant Maurice, en entrainant tout le team derrière lui, jouant son rôle de capitaine, un Florent Ferreiro costaud avec Manu Péraud.Les deux pivots ont eu une importance prépondérante à un poste que Franck Maurice a qualifié de stratégique pour la victoire. Et enfin un gardien qui explose depuis 4 matchs, Jérémy Sergenton décisif dans ses cages en deuxième période, en livrant des arrêts de grande classe et qui est pour beaucoup dans le combat de Valence.

Bref, Saintes a livré un match de costauds, ce qui lui permet d'aborder février gonflé à bloc. Franck Maurice avait le sourire samedi soir, et il peut être fier de ses troupes surtout qu'il devra se passer des services de Woum-Woum et Kiangbeni, deux pièces maitresses dans l'échiquier du coach puisque ses deux hommes iront disputer la Coupe d'Afrique des Nations. Mais vu le travail abattu par le coach qui bosse énormément sur la cohésion, l'état d'esprit et le mental de ses troupes, comme il se plait à le dire, une devise: « Il n'y a pas de problèmes, il n'y a que des solutions. »


 

Par notre correspondant à Saintes, Nicolas « Shoukky » Cartier

handball - Saintes - Valence-Saintes (D2) – Le bloc a parlé

Antoine ROBERT
 
Ajouter un commentaire