Sport17.fr > Actualités handball > Sepp Denni veut la « fièvre du samedi soir » à Sai
 
 

Sepp Denni veut la « fièvre du samedi soir » à Sai

0 commentaire
 

Jeudi 10 Septembre 2009

Reconduit à la présidence de l'Us Saintes cet été, Sepp Denni est revenu sur l'inter-saison du meilleur club de handball de tout le sud-ouest. Il évoque également son amour pour ce club et ses ambitions.

Sepp Denni est un homme passionné et entièrement dévoué à son club. La saison dernière lui a donné satisfaction mais il veut rectifier certains aspects sportifs encore perfectibles. « Comme à chaque début de saison je suis pleins d'espoirs. L'année dernière le bilan est un maintien confortable et l'équipe termine avec la meilleure attaque du championnat mais c'était aussi la plus mauvaise défense. Il va s'en dire que notre objectif était de renforcer la défense cette année. La mission de cette inter-saison du fait de la crise économique actuelle était de constituer une meilleure équipe avec moins de moyens financiers. » Après un an de présidence, Sepp Denni explique qu'il défend toujours ses trois idées directives: mettre les sportifs dans les meilleures conditions possible, favoriser une bonne ambiance au sein de l'Us Saintes et enfin et surtout la formation des jeunes.

« Je suis le premier supporter de cette équipe, je vibre avec elle, confit-il. Je souhaite que les matches de hand à Saintes soit la fièvre du samedi soir. » Enthousiaste et conscient du rôle que l'Us Saintes joue pour sa discipline dans la région, le président saintais évoque les ambitions du club qu'il chéri tant. « On a 260 licenciés avec une équipe première en D2, une réserve en N3 et les -18 ans sont en championnat de France, cela montre la qualité de notre formation. On travaille avec le pôle de Poitiers et il existe une ouverture avec celui de Bordeaux ».

Concernant les objectifs purement sportifs des différentes équipes, Sepp Denni est catégorique: « Il n'est pas question de ne pas se maintenir ». Pour son équipe phare, qui évolue en deuxième division et qui entame son championnat dès samedi soir au Grand Coudret, il se veut ambitieux mais sait que rien ne sera facile cette saison: « Le championnat sera difficile puisqu'avec le réforme de la Fédération, il y aura 4 descentes cette année. Nous on vise le premier tiers du classement et vu la qualité des équipes devants (Paris, Celestat, St Cyr, Nancy et Aix) terminer cinquième serait bien. » La concurrence s'annonce très sévère pour les Saintais mais l'homme fort du club s'en réjouit: « Chaque match aura un enjeu, cela nous promet des matches extraordinaires au Grand Coudret. »

A la fin de notre entretien, Sepp Denni a tenu à insister sur un point: la fidélité des partenaires. « Sans la crise économique actuelle, je veux remercier nos partenaires.36 des 100 partenaires actuels se sont engagés pour une durée de 3 ans alors je les remercie pour leur fidélité et leur confiance. Je suis conscient que sans eux nous ne sommes rien ». Sepp Denni, un homme de cœur et d'honneur...

 

Antoine Robert

handball - - Sepp Denni veut la « fièvre du samedi soir » à Sai

Antoine ROBERT
 
Ajouter un commentaire