Sport17.fr > Actualités handball > Les dossiers de Sylvain Kieffer
 
 

Interview

Les dossiers de Sylvain Kieffer

0 commentaire
 

Mercredi 23 Fevrier 2011

Les dossiers de Sylvain Kieffer
 
Les dossiers de Sylvain Kieffer

"On rigole bien avec lui et c'est vraiment un sacré numéro". C'est signé Vivi et Jo, respectivement responsable de la logistique des -18 ans de l'US Saintes Handball et secrétaire du club. Celui qu'on surnomme amicalement "Mobylette" en Saintonge déboule sur l'aile droite sur tous les parquets de Pro D2. Sylvain Kieffer a posé ses valises début 2008 sur les bords de la Charente et en sus de son statut de titulaire indiscutable, a de plus en plus de responsabilités au sein du club depuis qu'il entraine les -18 ans de l'US Saintes Handball qui font un malheur en deuxième phase du Championnat de France jeunes cette saison. Entretien.

Sport 17 : Premier dossier, ta taille. Pas trop handicapant en Pro D2 ?
Sylvain Kieffer : Non, je fais 1m70 mais je préfère dire 1m69 car ça me rappelle Lyon.

S17 : Dossier suivant, la Pro D2 : Que penses-tu du mois de février ?
SK : Bien ! On en est à deux victoires en deux matchs avant le match de Billère et il faut continuer ! Surtout que la victoire à Angers fait du bien car c'était seulement notre deuxième à l'extérieur depuis le début de la saison. (Interview réalisée la veille de la défaite des Saintais 23-25 dans leur salle contre Billère, NDLR).

S17 : Malgré ta « petite » taille, tu t'amuses à lober les gardiens, pas trop rageant pour eux ?
SK : (avec un petit sourire) J'essaie de marquer quelques buts pour me mettre au service de l'équipe.

S17 : Troisième dossier. Tu es aussi entraineur des -18 ans qui cartonnent en Championnat de France jeunes ? Gros motif de satisfaction ?
SK : Oui puisque nous nous sommes qualifiés pour la deuxième phase et actuellement co-leaders avec Sannois Saint-Gratien que nous rencontrerons pour le match au sommet après les vacances le dimanche 6 mars à 14 heures au Grand-Coudret. Nous sommes actuellement sur une bonne dynamique avec 4 victoires en 4 matchs, comme Sannois Saint-Gratien et nous restons sur un très bon 27-34 sur le terrain de Cesson-Cévigné. Cette place de co-leader est le fruit du travail accompli depuis 3 saisons qui commence à payer puisque je suis dans la continuité avec ce groupe que je gère depuis 3 ans puisque je les encadre depuis mon arrivée ici. Je les avais déjà en -16 ans Mais il n'y a pas que l'équipe 1, il y a aussi l'équipe 2.

S17 : Tu es seul pour gérer le groupe ?
SK : Non ! Je suis aidé par Claude Di Maccio, salut à toi Gus, qui me rend des grands services. Et aussi par les parents et pas mal de monde.

S17 : Tu me parlais du fruit du travail tout à l'heure, ce qui est logique. Tu as donc des gars qui sortent du lot je suppose ?
SK : Oui, un bon gardien qui en sort 17 à Cesson-Cévigné : Cédric Téroa. C'est vraiment un bon gardien. Il est au pôle et joue avec la N3. Je veux aussi citer Arthur Vigneron au pôle de Poitiers et qui est en équipe de France cadets où il évolue au poste d'ailier droit. Mais je l'utilise au poste d'arrière en club car il a des grosses capacités de un contre un. Florian Delacroix aussi, qui revient de blessure et qui jouait en N3 et qui était aussi passé par l'équipe de France cadets. Florent nous apporte beaucoup sur la base arrière. Il y a aussi Hamza Kabloutiqui est international tunisien et quand il veut...J'ai un bon groupe très compétitif et travailleur mais je sais que c'est aussi le fruit du travail de Véro (Véronique Moine, NDLR) qui les a fait monter de -16 en -18 ans puisque c'est elle qui s'en occupait avant que je ne le fasse. Pour certains, ce fut un peu difficile la première année puisqu'ils étaient plus sur une phase d'apprentissage. Mais suite à ça, je récolte ce qui a été semé Véro a maintenant pris du recul sur ce groupe et a préféré redescendre plus sur la formation cette saison. Du coup, je me retrouve vraiment avec une équipe qui produit du bon jeu. Ce qui nous vaut d'être en course pour les 8èmes de finale du Championnat de France. Mais attention, rien n'est fait puisqu'il nous reste les matchs retour à disputer.

S17 : Sans tirer de plans sur la comète, en cas de qualification, comment se dérouleront les 8èmes de finale ?
SK : Déjà, il vaut mieux finir premier que deuxième car ça nous permettrait d'affronter le deuxième de l'autre poule et d'éviter l'ogre que semble être Toulouse (…) Depuis tout à l'heure, on parle de l'équipe 1 qui évolue en Championnat de France. Faut pas oublier qu'on a aussi une équipe 2 qui évolue en départementale et qui a loupé la montée en régionale de pas grand chose. On a eu des petits problèmes d'effectif en début d'année qui fait que ça a été un petit peu compliqué. Et là, l'équipe fait un parcours très, très intéressant, ils sont premiers, malgré qu'ils aient enregistré leur première défaite dans L'Ile d'Oléron. On avait beaucoup de blessés qui fait que j'ai du prendre des joueurs de l'équipe 1 des -16 ans pour les aligner en -18 ans. Malgré ça, on ne perd que d'un but. Mais l'équipe départementale, faut pas les oublier car c'est un groupe et ils sont assidus, comme l'équipe 1. Ce qui fait que le weekend, je suis obligé de faire des choix mais ça c'est la loi du sport et de la compétition. Il y en a qui jouent plus en équipe 1, il y en a qui jouent plus en équipe 2 mais voilà, c'est comme ça.

handball - Saintes - Les dossiers de Sylvain Kieffer

Nicolas Cartier
 
Ajouter un commentaire